Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 08:56

histoiresecrete4.jpgXVIe siècle, en Italie. La guerre fratricide des Archontes s'est soldée par la destruction de la lignée des Hohenstoufen. Les alliances d'hier n'ont plus cours et chaque maison poursuit ses propres objectifs. Ridée par Michel de Nostredoame, Aker mène une enquête sur l'apparition de phénomènes qui ne peuvent s'expliquer que par l'utilisation de cartes aux pouvoirs comparables à ceux de ses frères et sœurs, des Eikôns, mais qu'aucun d'entre eux, pourtant, ne semble contrôler.

 

histoiresecrete04planche.jpgCe quatrième tome de l'Histoire Secrète, celle qui a modelé notre monde se déroule à l'époque de Nostradamus. Les conflits pour la puissance d'un empire est toujours de mise entre la fratrie, mais le fait marquant de cet épisode est la possibilité donnée à des hommes de pouvoir reproduire et utiliser les icônes jusque là réservées aux archontes.
Cet album est un peu mieux construit que les épisodes précédents, mais il est toujours très perturbant de constater que nous n'arrivons pas à s'attacher ou simplement à situer rapidement les personnages de l'époque. Passées les premières pages, la trame semble alors se fait plus claire et l'histoire s'installe alors plus facilement. On dirait même que l'auteur arrive à mieux gérer son histoire par rapport aux albums précédents dans lesquels les scénarios semblaient assez brouillons.
Un élément assez important fait de cet épisode un rebondissement non négligeable dans la saga et nous comprenons rapidement quel avenir compte t-il donner à sa saga et quels sont les événements tragiques de l'humanité qui vont en résulter.
Le graphisme est toujours aussi moyen, bien que les personnages sont enfin mieux travaillés et leurs expressions plus... expressives. Le graphisme était un gros problème et il semble s'améliorer, en changeant les dessinateurs certes, mais en palliant aux déficits artistiques des précédents, à moins que ce soit plus pour produire rapidement les albums, en même temps quasiment.
Cet album relève largement le niveau de la série mais n'est pas encore à la hauteur bien que l'idée soit réellement un atout indéniable. Je pense qu'il faut encore un peu persister pour voir...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter