Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 novembre 2014 4 27 /11 /novembre /2014 08:31

will.jpgLe journal de six enfants vivant à la résidence des Bonheurs. Pas facile de bien s'entendre, de ne pas se fâcher... Heureusement, Will le génie est là pour leur faire comprendre comment fonctionnent les Fridas, ces drôles de bêtes qui les accompagnent !

 

Ce court roman destiné aux enfants de primaire se déroule autour d'un groupe d'amis de dix ou onze ans qui découvrent une lampe contenant un génie. Le génie qui ne sait pas faire grand chose leur avoue que des monstres attachés à chaque personne se nourrissent d'émotions jusqu'à en devenir grosse et noire si c'est des émotions négatives.

Le roman se lit vite et très facilement. Le vocabulaire est compréhensible par les enfants. Le roman est assez bien construit. Il se passe à la première personne, mais chaque chapitre correspond à un enfant différent à chaque fois, sans utiliser un style différent pour une rapidité de lecture accrue. Ainsi l'enfant s'imprègne facilement et rapidement du personnage et peut se comparer sans problème. Le parcours de Will avec les enfants du roman est intéressant et amène le lecteur jusqu'à la morale de l'histoire sans accroc. C'est très linéaire mais la morale est différente par rapport aux histoires pour enfants habituelles, actuelle et surtout d'une grande utilité.

Le roman est illustré de quelques dessins, bien faits, mais représentant des enfants plus adolescents que des enfants de primaire. Il aurait été apprécié quelques illustrations supplémentaires.

En somme, un court roman qui se lit vite et avec beaucoup de plaisir.

Je remercie Babelio et Pourpenser pour ce partenariat.

---

babelio

Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
12 février 2014 3 12 /02 /février /2014 08:07
Cunefille.jpg'est une soirée importante pour maman : elle a invité une amie qu'elle n'a pas revue depuis vingt ans. Stéphane a fait de son mieux pour l'aider. Il a abandonné son dessin d'avion pour ranger sa chambre. Quand les invités ont sonné, il est allé ouvrir. Il a été présenté à Léa, la fille de l'amie de maman, qu'il ne s'attendait pas à trouver si jolie. Après l'apéritif, il s'est occupé de Léa et lui a montré sa chambre. Ils ont joué. Et puis l'heure a tourné. Stéphane s'est inquiété : les invités allaient dormir où ? Quand maman lui a expliqué que cette nuit Léa dormirait dans sa chambre avec lui, Stéphane s'est écrié : Quoi ?

Ce petit livre destiné aux enfants qui savent lire seul raconte l'histoire d'un petit garçon vivant seul avec sa mère. Elle accueille un soir une vieille amie, qui a une fille du même âge que le petit garçon. Il mange, joue et partage la chambre une nuit. Mais le petit garçon ne veut pas.
L'histoire est assez bien construite et progressive jusqu'au dénouement final. L'auteur a certainement vécu ou par procuration cette situation et est arrivé à la retranscrire avec les bons mots, ceux d'un enfant, sans fioriture ni lourdeur. Ce livre arrivera à être lu en une ou deux fois par votre enfant, sans difficultés, vous pouvez l'aider pour les intonations des différents personnages.
Les illustrations sont simples, en noir et blanc, et uniquement réalisées de coups de crayon. Elles commentent sans prendre les devants le récit laissant l'imagination du jeune lecteur faire le reste.
Dans l'ensemble, une histoire simple qui a le mérite d'être bien réalisée.
Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 08:55

lileduloup.jpgD’après une histoire vraie, L’île des loups raconte ce qui se passe quand l’équilibre délicat de la nature est rompu. Une famille de loups quitte l’île où elle vivait. Au début, ça ne change pas grand-chose. Mais maintenant qu’il n’ont plus de prédateur, les cerfs commencent à se multiplier. Finalement, ils deviennent si nombreux qu’il n’y a plus assez de nourriture pour tout le monde. Les autres espèces sont affectées à leur tour : souris, lapins, écureuils, renards, chouettes commencent aussi à souffrir de la famine. Seul le retour accidentel des loups sur l’île permettra à la nature de soigner lentement ses blessures. Celia Godkin démontre combien il est facile de déséquilibrer un écosystème. Son histoire touchante et tragique, les jeunes lecteurs ne l’oublieront pas de si tôt.

 

Ce livre à lire par des CE1 ou CE2 est une histoire à caractère écologique. Le récit raconte comment sur une île l'équilibre écologique est fragile et peut être perturbé naturellement, sans même l'intervention de l'homme. Une famille de loup se retrouve éloignée de cette île. L'impact de ce prédateur absent n'est pas immédiat mais explique de manière explicite comment au fil des saisons la vie change pour les autres animaux.
Le thème est très intéressant et l'explication est claire et permet aux enfants de comprendre facilement le déroulement d'une chaîne alimentaire et son bon fonctionnement. L'histoire est suivie d'un petit exposé sur le loup qui ne le montre ni comme un animal malfaisant ni comme le bon samaritain mais comme un animal utile dans la nature qui a une fonction importante. Cet exposé est peut-être plus long et moins facile pour un enfant, mais avec l'aide de l'adulte sa compréhension sera aisée.
Le graphisme est bien réalisée, avec de douces couleurs, certainement dessiné au crayon pastel. Il est adapté aux enfants de 7-8 ans.
En somme, une très belle histoire, très intéressante et surtout qui laissera une trace utile chez l'enfant, ne faisant pas passer le loup pour l'habituel mauvais personnage du conte.
Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 08:04
laaventure.jpgDans le tome un de sa vie (Mô-Namour), Isée se laissait faire par des ventures qu'elle n'avait pas choisies, comme un accident de voiture. Elle a beaucoup appris, et maintenant, dans le tome deux de sa vie, Isée décide de partir vivre des ventures qu'elle décide elle-même. C'est mieux. La preuve : au lieu de subir, elle délivre. Au lieu de souffrir, elle guérit. Au lieu d'être seule, elle rencontre. Sa venture est variée. Une seule constante : Tadoramour, son doudou dodu, qui reste avec elle, à ses côtés, et ne la quitte pas, quoi qu'il arrive.

Ce livre raconte l'histoire d'une petite fille désireuse de partir à l'aventure. Elle découvre ainsi de nouveaux paysages et des personnages sortis de son imagination.
L'histoire est assez linéaire, sans rebondissement, et permet à l'enfant de suivre aisément le fil de l'aventure. Le texte lui est, en revanche, plus compliqué à lire. Ayant deux enfants de 7 et 8 ans, soit CE1 et CE2, ils ont trouvé certains passages incompréhensibles. Les mots étant modifiés pour correspondre à ce que dit l'héroïne, ils en deviennent difficiles à la lecture. J'ai, personnellement, été assez agacé de devoir parfois déchiffrer, tout en me posant cette question : pourquoi, alors que les enfants sont toujours dans l'acquisition de la lecture, imaginer un texte tel que celui-ci ? Ce gros point faible ne me permet pas de donner un avis favorable à ce petit livre. Les enfants, qui a cet âge lisent eux-mêmes le soir avant de dormir, peuvent être induits en erreur sur l'orthographe d'un mot.
C'est dommage, car le graphisme est très bien réalisé, avec un coup de crayon fluide et doux et des couleurs bien choisies. Tant pis...
Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 08:20

lavieenbleu.jpgYannick, fils de marin vit sur l'île d'Oya au rythme des marées et des retours de son père, pêcheur de thon. Ce soir, la tempête s'est levée et Yannick surprend une conversation inquiétante entre femmes de marins, il ne tient plus en place, s'échappe de la maison et fait le guet les pieds dans l'eau. La mer se déchaîne, c'est un véritable combat partagé entre le fils sur les rives et le père plus au loin. Après de nombreuses turpitudes, accalmie et retrouvailles sonnent un heureux dénouement.

 

Ce récit pour les enfants de cinq ou six ans racontent comment un petit garçon un peu téméraire veut contrôler et apaiser la mer alors qu'il y a une tempête, son père étant sur un bateau de pêche.

Cette histoire bien que joliment contée n'est pas la meilleure que vous puissiez lire. L'atout de ce livre réside dans la qualité des illustrations qui ont été apparemment réalisées au préalable sur des toiles. Elles sont magnifiques et les couleurs sont réalistes.

Un récit pour de grands enfants qui ne marquera pas les esprits mais qui vaut tout de même le coup d'oeil.

Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 08:31

leroicrocodile.jpgA peine né, le petit crocodile est mis au défi par ses parents de manger des animaux toujours plus gros. Mais ses parents restent moqueurs malgré ses exploits... A tel point qu'il finit par les manger ! Devenu roi du village, il est triste et perpétuellement insatisfait, en quête de proies toujours plus grosses.
Jusqu'au jour où on lui amène la petite Lila, un bébé éléphant. Elle le conjure de la laisser grandir et grossir certifiant qu'il la savourerait d'autant mieux plus tard. Le roi cède, la regarde grandir et à son contact il commençe doucement à guérir...

 

Voici un livre destiné aux touts petits, deux ou trois ans, à qui les histoires du soir sont le sable du marchand pour les endormir. Ce petit récit raconte l'histoire d'un crocodile vorace qui veut dévorer le plus animal pour s'assurer d'être le plus grand roi. Il décide alors d'engraisser Lila, un éléphant.

Cette histoire démarre sur les chapeaux de roues, en y mettant l'intonation, on fait de ce récit, un moment plein d'humour et de malice entre le crocodile qui dévore jusqu'à ses parents, et cette Lila qui devient l'être le plus précieux pour le roi.

Un dessin adapté pour les enfants, avec des traits un peu grossiers, très coloré, qui ravira les plus petits.

Le récit présente un personnage bougon qui s'attendrit devant une Lila joyeuse et généreuse, une histoire qui finit bien comme toujours.

Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 08:20

leprincetigre.jpgAu coeur de la forêt, une tigresse pleure ses petits, tués par des chasseurs. Par vengeance, elle s'attaque férocement au peuple d'un roi qui ne sait comment la calmer. Seul, le tout petit prince Wen, est envoyé à la rencontre de l'animal. Déjà, le fauve approche...

 

Ce conte est inspiré d'un bronze chinois datant du XIème siècle avant J.-C et d'une légende chinoise racontant qu'une tigresse aurait recueilli un enfant prénommé Ziwen.

L'histoire débute de manière très forte et assez cruelle. La tigresse attaquant et tuant. Mais Lao Lao prédit qu'il faut donner le prince pour calmer la vengeance de la tigresse et qu'il ne lui sera rient fait. Les parents sont déchirés mais laisse partir leur fils.

Bien sûr, certaines histoires peuvent paraître choquante et des enfants pourraient même se poser la question de savoir si ses propres parents seraient capables de l'abandonner dans la forêt. Mais finalement ce conte chinois ressemble étrangement aux autres histoires d'enfants recueillis dans la forêt. La fin de l'histoire est belle et pleine d'espoir.

Le dessin est somptueux, s'étalant sur toutes les pages comme une fresque moyen-ageuse.

Une belle histoire servie par de somptueuses illustrations.

Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
27 juillet 2013 6 27 /07 /juillet /2013 08:10

tolotolo.jpgC’est la première rentrée pour le petit Assia. Son oncle Baka lui offre un joli dindon, tout beau, tout rond. Assia le baptise Tolo-Tolo. Tolo-Tolo est un oiseau extraordinaire. Il marche lentement, le plumage bien gonflé. Il est magnifique et Assia en est très fier. Dix fois, vingt fois, cent fois par jour, Assia lui donne des grains de mil ou de maïs. Maintenant ils ont un jeu rien qu’à eux : chaque fois qu’Assia siffle entre ses dents "Hi ! Hi ! Hiiii !", son ami lui répond "Kro ! Kro ! Kro !" Mais quand, un jour, en rentrant de l’école, Assia trouve son frère en train de jouer avec Tolo-Tolo, c’est le début d’une longue fâcherie entre son ami et lui. Un dindon et un petit garçon peuvent-ils être fâchés ? Parfaitement. Et tellement fâchés, même, qu’il faudra un évènement extraordinaire pour les réconcilier. Mais alors, ils ne se quitteront plus, promis. Même pas la nuit !

 

Ce court récit destiné aux plus petits démontre que l'amitié doit être plus fort que tout. Malgré les disputes, il est possible de compter sur son ami, même si c'est un animal. Le jeune garçon à qui il lui est offert un dindon a su compter sur Tolo-Tolo pour le sauver d'une grave menace. Intéressant pour les petits à qui il faut inculquer quelques valeurs primordiales.

Le dessin est beau et certaines planches sont réellement magnifiques. L'auteur a su insuffler une dynamique dans son dessin permettant au petit lecteur d'arriver à s'imaginer une histoire rien qu'avec les illustrations aux couleurs douces.

Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 08:30

nidfenetre.gifMonsieur et madame Pigeon attendent un heureux événement pour ce printemps. Il faut tout préparer pour cette belle arrivée, construire un nid douillet pour accueillir le bébé. Mais tout ne se passe pas comme prévu…

 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier Babelio et les Editions du Jasmin pour ce partenariat.

Aux premiers abords, la couverture blanche aux graphismes simples et stylisés est belle et attirante. Les illustrations sont intéressantes et compréhensibles par les enfants. L’utilisation de morceaux d’objets comme du fil ou du carton pour représenter la construction du nid est originale et instructive.

Le livre se lit en quelques minutes et se retrouvera finalement dans les livres du soir pour les petits amoureux des oiseaux.

Ma fille, Ange, de six ans a été captivée par l’histoire et les images. Elle attendait avec impatience la naissance du bébé Pigeon. Malheureusement, l’histoire se termine sur une impasse un peu brutale qu’il aura fallu agrémenter d’une fin inventée afin de clôturer le livre par un dénouement plus heureux.

Mon fils, Max, de cinq ans, n’a pas eu autant d’intérêt que sa sœur aînée pour les illustrations. C’était peut-être un peu trop abstrait pour lui. Par contre, l’histoire aura eu le même impact, et la fin laisse un vide.

Dans l’ensemble, ce petit livre aux illustrations originales débute très bien, mais nous restons sur notre faim au point final de l’histoire. C’est dommage !

Je remercie Babelio et les Editions du Jasmin pour cette découverte.

---

babelio

Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 08:06

coffreenchnate.gifPendant des semaines, l'Empereur ne dormit pas, ne mangea presque pas. Il ne pensait qu'au coffre. Quelles incroyables merveilles pouvait-il contenir ?

 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier Babelio et Casterman pour ce partenariat.

Le coffre enchanté raconte l'histoire d'un pêcheur qui trouve au fonds des eaux un coffre qu'il remonte à la surface. Il n'arrive pas à l'ouvrir et le capitaine de la garde le ramène au Roi. Le Roi fait venir les plus grands spécialistes, serrurier, magicienne, alchimiste... pour tenter de percer les mystères de ce coffre que personne n'arrive à ouvrir.

L'histoire, pourvue d'une morale intelligence, est passionnante. A chaque page tournée, nous cherchons à savoir si le coffre sera ouvert ou non, et qu'y trouvera t-on. Au niveau du graphisme, l'histoire est écrite dans une écriture gothique adaptée aux enfants pour qu'elle soit facilement lisible. Les illustrations sont magnifiques, avec à chaque fois, un personnage et un décor superbes et travaillés. Enfin, le livre est doté d'une grande couverture aux belles couleurs qui s'ouvre sur une illustration représentant un cavalier. La tranche des pages est dorée, donnant un très bel aspect au livre. Le ton est donné avant même de l'ouvrir, c'est un beau livre qui se laisse regarder avec plaisir. L'histoire à l'intérieur répond heureusement à l'attente du lecteur, bien que le titre ainsi que l'illustration laissent penser que nous avons affaire à un chevalier en quête d'un trésor.

Autant Max - 5 ans -  que Ange - 6 ans -, ont aimé la lecture de ce livre. Chacun, ils ont eu leur préférence pour telle ou telle illustration. La fin de l'histoire est subtile et le message sera passé. Un très beau livre qui devrait plaire à beaucoup de petits lecteurs.

Je remercie Babelio et Casterman pour ce partenariat.

---

babelio

Repost 0
Published by Skritt - dans Petite enfance
commenter cet article

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter