Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2014 7 19 /10 /octobre /2014 08:25

asterix25.jpgRien ne va plus chez les Gaulois ! Dans un petit village semblable à celui d’Astérix, les querelles succèdent aux querelles. Tournedix et Ségrégationnix revendiquent tous deux la place de chef. Aucun terrain d’entente n’ayant pu être trouvé, la solution choisie est radicale : le village est séparé en son milieu par un grand fossé qui rend chaque moitié, administrée par l’un des deux chefs, inaccessible à l’autre !
Un véritable déchirement pour Comix, le courageux fils de Tournedix, et Fanzine, ravissante fille de Ségrégationnix, dont la belle histoire d’amour est condamnée par les rivalités de leurs pères respectifs. Un bonheur en revanche, pour l’infâme Acidenitrix, sombre manipulateur à tête de hareng saur, qui se voit déjà épouser la belle Fanzine… C’en est trop pour Comix qui file au Village d’Astérix pour requérir l’aide des Irréductibles Gaulois !

 

asterix25planche.jpgDans ce premier album sans Goscinny, un village gaulois est séparé en deux par un fossé. Un gaulois fourbe, aux allures de poissons, se propose de trouver une solution en échange de la main de la fille du chef. La partie adverse fait appel au gaulois que nous connaissons depuis vingt quatre albums.

Cet album est assez étrange. Le scénario est d'Uderzo et semble être fait de quelques références comme Roméo et Juliette, et pas qu'un peu. Les personnages comme Comix, le fils du chef ou Acidenitrix, le gaulois à la tête de hareng, dénotent complètement avec les personnages et les caricatures habituels. Ils semblent même être sortis d'une autre bande dessinée tellement l'écart est flagrant. C'est assez déstabilisant et l'avis ne peut être que mitigé à la lecture de cet album.

Le scénario est assez pauvre et trop linéaire. Il y a peu d'actions et il y a trop de références à d'autres oeuvres, des références sans finesse, trop flagrantes.

En revanche, le graphisme est bon. Les personnages sont bien réalisés et Uderzo nous prouve qu'il aurait à l'époque se lancer des oeuvres différentes et peut être plus sérieuse qu'Astérix.

En somme, l'album est assez décevant, mais l'auteur nous montre un dessin flamboyant qui remonte tout de même le niveau.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter