Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 18:38

lanoirVous ne savez plus qui vous êtes.
Après un terrible accident, vous avez perdu la mémoire.
La seule chose que vous savez, c'est que vous vous appelez Danny Landon et que vous avez de mauvaises fréquentations, de très mauvaises fréquentations. Votre boss, par exemple, Bud Seitz, un ponte de la mafia. Tous vos amis, des criminels impitoyables.
Selon la rumeur, vous avez aussi un net penchant pour la violence. Pourtant, vous ne vous reconnaissez pas dans le tableau que l'on dresse de vous.
Vous n'êtes plus sûr de rien, dans un monde où le doute n'a pas sa place. Plus sûr de rien, sauf de votre attirance pour Darla, la copine de votre boss. Tout cela est de bien mauvais augure, non ? Et encore, vous ne vous doutez même pas à quel point toutes les apparences peuvent être trompeuses.

 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier Livraddict et Le Livre de Poche pour ce partenariat.

L.A. Noir raconte la vie de Danny Landon suite à un accident qui le rend amnésique. L’histoire se déroule en Californie pendant les années 30 au moment de l’arrêt de la prohibition. Danny travaille pour un malfrat du nom de Bud. Mais Danny tombe amoureux de Darla, la maîtresse de Bud.

Tom Epperson narre la vie d’un jeune homme intelligent et bon qui tente de se remémorer son passé. Il essaye de faire le bien autour de lui et se demande ce qu’il peut bien faire là, au milieu de ces truands. L’auteur arrive avec une grande facilité à nous projeter à cette époque d’entre deux guerres aux Etats-Unis où le racisme est omniprésent, où la condition féminine est bafouée, dans l’univers de la pègre américaine si mythique.

Danny est pris dans un étau, entre son passé qu’il tente de faire ressurgir, Bud et sa bande, Darla la belle blonde, Sophie la petite fille avec qui il lie une amitié fraternelle, ses nouveaux amis.

La lecture de ce roman se fait avec une fluidité désarmante. Les chapitres s’écoulent facilement, le lecteur est tenu en haleine par le destin de cet homme perdu jeté dans la cage aux lions. Nous sommes surpris par certaines révélations, moins par d’autres qui paraissent être trop grosses, au point que je me suis demandé quand est-ce qu’elles allaient arriver. Mais dans l’ensemble, suivre Danny qui a des projets, qu’il est obligé de revoir parce que la vie ne se déroule jamais comme on le prédit est entraînant, l’histoire est bien ficelée.

Un roman passionnant qui ne peut que plaire et qui, je n’en doute, laissera d’agréables souvenirs de lecture.

Je remercie Livraddict et Le Livre de Poche.

---

logo liv

 

Le problème, c'est qu'il y a des gens qui mangent cinq fois par jour et d'autres qui passent cinq jours sans manger.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lau1307 03/06/2011 03:48


J'ai trouvé que ce roman manquait beaucoup d'action, mais étrangement, j'ai bien apprécié. Il ne restera certainement pas dans ma mémoire bien longtemps, mais j'ai passé un bon moment de lecture.


Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter