Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 08:07

unevieapreslautreD'incidences en coïncidences se forgent d'improbables destins : celui de Gabrielle aura été de rencontrer, un soir de décembre 1982, Lila von Haffen, pianiste classique adulée. Leurs existences vont s'imbriquer en dépit de l'empreinte que nulle gloire, nul génie, nul talent n'effacera. De cette étrange nuit où chacune se trouve dans l'attente d'un événement indéfini, la première va s'enfermer dans sa destinée tandis que la seconde s'en délivrera par le suicide. Vingt ans plus tard, Gabrielle entre en possession d'une correspondance signée de la main de la virtuose. Elle se lance alors sur ses traces, à travers l'Europe jusqu'en Argentine.
Ce voyage la conduira à accepter son destin cristallisé en la personne de Lila von Haffen...

 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercie les Editions Kyklos pour ce partenariat.

Gabrielle était voué à devenir une grande pianiste, mais sa rencontre avec Lila Von Haffen il y a plus de vingt ans, la musicienne en vogue à cette période, change la donne. Elle arrête la musique, se marie, divorce, et finalement passe à côtés de la vie, jusqu'à la réception de lettres de Lila, disparue tragiquement à la même période.

Le roman retrace donc la quête de Gabrielle à la recherche de la vérité sur la disparition de Lila. Cette aventure qui l'a fait voyagé à travers l'Europe, est un trajet vers sa reconstruction intime, une reprise en main de sa vie. Tous les personnages qu'elle rencontre vont être un levier, à leur manière, pour l'aider dans sa quête. Gabrielle, perdue psychologiquement, peut-être déprimée, marquée profondément dans sa tête et son cœur, tente donc de refaire surface, inconsciemment, grâce à l'espoir de retrouver Lila.

Le personnage est attachant et réaliste. Ses rencontres nous font découvrir le monde qui gravitaient autour de l'artiste avant sa disparition. Pour ma part, Marylou sera le déclencheur, une femme qui vit dans son camion, possède une grande philosophie de la vie, et qui est totalement étrangère à son désarroi.

Ce roman est court. L'écriture est très fluide, belle et travaillée. Narré au présent, il est alors aisé de discerner les souvenirs des actes d'aujourd'hui. Une histoire avec en arrière plan la musique classique, Chopin et le piano, l'obstination et la passion, la perfection et l'abnégation. Un roman sur la vie et la quête du bonheur.

Je remercie les Editions Kyklos pour ce partenariat.

---

Kyblos

Partager cet article

Repost 0
Published by Skritt - dans Fiction
commenter cet article

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter