Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 08:00

crepusculeacierAu 21e siècle, deux évènements ont bouleversé la vie sur Terre : la découverte du voyage supra-luminique, et la création de l’Eschaton, une puissante intelligence artificielle qui surveille la galaxie. 400 ans plus tard, les colonies humaines sont éparpillées sur 3000 années dans le temps et des milliers de kilomètres dans l’espace.
Planète-Rochard est une de ces colonies. Sous le joug d’un empire rétrograde, elle refuse la technologie et fonctionne en autarcie. Le Festival, au contraire, est une civilisation humaine qui s’est intégralement transférée dans des programmes. Elle n’existe qu’à l’état d’informations. Elle se promène, de système en système, pour se nourrir d’informations.
Un jour, le Festival débarque sur Planète-Rochard. Cette dernière réagit et envoie une flotte pour résister…

 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier Livraddict et Le Livre de Poche pour ce partenariat.

Ce roman de Science-fiction est différent par rapport aux autres romans habituels que vous pouvez lire. Je dirais même qu’il est assez éloigné de l’œuvre d’Isaac Asimov par exemple. L’auteur veut nous surprendre par un thème original.

Le Festival se déplace dans la galaxie pour apprendre et répertorier les savoirs auprès des civilisations d’origine terrienne. Et cette entité s’attaque à une civilisation basée sur la monarchie, arriérée technologiquement. En changeant la vision de l’avenir des autochtones par des technologies nouvelles facilitant leur vie quotidienne ou leur permettant de se soulever contre les despotes, le Festival sème une sacrée pagaille. Mais qui est le Festival ? Comment le combat-on ? Telles sont les questions que se posent les dirigeants épaulés par un ingénieur et une représentante de l’ONU.

Le roman nous propulse dans un univers régit par l’Eschaton, une sorte de divinité interdisant le déplacement dans le temps, afin qu’il ne soit pas remis en cause. L’auteur nous donne des explications qui semblent foireuses et sans aucune crédibilité sur les déplacements d’un système à un autre, sur le voyage dans le temps. Cumulées à des passages décalés lorsque nous nous retrouvons à bord du vaisseau, aux côtés de son capitaine recevant les informations de ses subalternes, nous avons la réelle sensation d’être dans un univers surréaliste.

Le roman, malgré les réticences qu’il pourra engendrer auprès des lecteurs ennuyés par ce genre un peu différent, se lit très facilement. L’écriture est rapide même si parfois les trop longues descriptions du pourquoi et comment ça fonctionne le voyage dans le temps et les conséquences sont incompréhensibles à cause du nombre important de termes techniques.

Un roman qui s’apprécie tout de même pour son histoire travaillée et son univers intéressant mais qui peu avoir tendance à nous agacer quelque peu à cause des dérapages de l’auteur un peu longs et répétitifs.

Je remercie Livraddict et Le Livre de Poche.

---

logo liv

Partager cet article

Repost 0
Published by Skritt - dans Science-Fiction
commenter cet article

commentaires

BlackWolf 05/05/2011 18:02


Je dois dire que j'étais pas vraiment tenté par ce livre. Après les avis que j'en ai lu je ne suis toujours pas tenté.


Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter