Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 08:26

celuiquiattend«C'est une toute petite voix, grêle et apeurée, qui appelle dans l'abîme de mon coeur. Et elle crie : "Laissez-moi sortir, laissez-moi sortir", et j'éprouve l'impression qu'il y a quelque chose qui essaie de se libérer.» Sur le sol rouge de la planète Mars, un souffle chaud s'échappe d'un puits. Prise au piège dans la gorge de pierre, une âme en peine attend depuis dix mille ans, prête à s'incarner dans n'importe quel reflet. Respirer l'air, sentir le soleil pénétrer sa chair, être debout et marcher enfin ! Smith, Jones, Regent et Shaw n'auraient jamais dû se pencher au-dessus de l'eau pure comme l'argent du vieux puits... Martiens aux yeux d'or, maisons aux piliers de cristal, chasseurs de dinosaures : voici huit nouvelles inquiétantes d'un maître du genre.

 

Celui qui attend - Nouvelle assez courte qui relate l'arrivée des premiers hommes sur Mars et leur rencontre avec une entité ancestrale. Ce récit est très bien écrit, mais vraiment trop court. J'aurais souhaité une histoire plus approfondie car le thème est très intéressant.  

La fusée - Nouvelle qui traite avec poésie le rêve d'un père de famille voulant voyager dans l'espace.
La pierre tombale - Un couple trouve une chambre pour dormir avec une pierre tombale, la chute est assez surprenante. On notera que l'auteur nous rappelle à plusieurs reprises les origines du mari.
Rencontre nocturne - Sur Mars, un terrien rencontre un martien. Une rencontre où le temps fait un noeud. Une nouvelle qui a mal vieilli.
Le jour de la grande exhumation - Un village exhume ses défunts pour leur donner une nouvelle sépulture. Une grand-mère qui retrouve son fiancé décédé il y a soixante ans. Une nouvelle qui traite de la vieillesse et des souvenirs, de la mort et de la vie, avec un belle touche de poésie.
Icare Montgolfier Wright - Le rêve d'un enfant ou d'un homme se voyant faire les plus grands exploits à bord d'une fusée. Une trame un peu trop brouillon qui retrace le rêve de l'homme.
Le petit assassin - A la naissance de son bébé, la maman n'arrive pas à l'aimer. Un baby blues assez commun qui se finit de manière tragique. Réalité ou hallucination collective, vous ne regarderez plus votre petit de la même façon.
Un coup de tonnerre - Voici l'une des meilleures nouvelles que j'ai jamais lue. Un voyage dans le passé qui peut avoir des conséquences sur le présent. La nouvelle a été écrite en 1953 et elle aura certainement inspiré certains films tel que Retour vers le futur ou L'effet Papillon, et même des scientifiques qui auront plus d'une décennie plus tard étudié cette théorie.
---
challenge2euros
Partager cet article
Repost0
12 juin 2010 6 12 /06 /juin /2010 08:04

experonAnge est un petit garçon étrange. À dix ans, il ne sait ni lire, ni parler. Comme si l’aridité des mots l’avait poussé à se réfugier dans les bras grands ouverts de l’image.
Son arrivée en neurologie pour une ultime consultation emplit le docteur Sollow d’espoir. Et si Ange était l’atout qu’il attendait pour relancer EXPÉRON, cet ambitieux projet de recherche qui lui tient tant à coeur ?
Très vite le garçonnet l’accapare, l’obsède.
À tel point que Sollow en oublie l’autre, l’enfant que sa femme, Annabel, désire plus que tout au monde. Elle a pourtant trente-huit ans, l’âge où le temps presse. Que se passera-t-il si elle n’obtient pas le diplôme l’autorisant à procréer ?
À cette question-là, le brillant chercheur donne une bien mauvaise réponse…

 

Avant de commencer cette chronique, je tiens à remercier BoB et les Editions Griffe d'Encre pour ce partenariat.

L'histoire se déroule dans 40 ans, en 2050, en France, dans une société bouleversée, une société qui je dois l'avouer me fait froid dans le dos et dans laquelle je n'espère pas vivre. Les naissances sont contrôlées, les parents ont le choix du sexe, de l'apparence, et pour ne pas procréer dans l'illégalité, les parents sont dans l'obligation d'obtenir une sorte de certificat suivi d'une psychanalyse. Autant dire que l'évolution de la société prévue par l'auteure fait réellement peur et l'environnement des personnages m'aura certainement influencé dans mon appréciation de cette lecture.

Les personnages, puisqu'on en parle, sont bien décrits autant sur le plan physique que sur le plan psychologique. Et tout le mal-être de cette société ressort dans les personnages féminins qui l'une avec son autorisation revient sur ses envies et refuse d'avoir un enfant, qui l'autre qui souhaite procréer en toute illégalité pour avoir le plaisir d'être mère. Je trouve que les personnages sont particulièrement bien réussis.

L'écriture est fluide, simple, en somme, c'est bien écrit. Et heureusement que l'écriture nous transporte facilement, parce que l'histoire ne m'a franchement pas emballée.L'intrigue est vraiment très pauvre et les rebondissements ne m'ont pas assez fait "rebondir". C'est dommage, parce que je suis persuadée que ce roman aurait pu devenir un excellent roman, mais il manque quelque chose... le rythme.

Je remercie BoB et Griffe d'Encre pour ce partenariat

---

logotwitter

Partager cet article
Repost0
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 08:33

boulevardiparusJoe Kay est le meilleur limier de la ville. Il a un don pour retrouver les personnes disparues. Aussi, quand Victor Lazare pousse la porte de son agence de détective privé et lui demande de retrouver Walter Hertz, un obscur cadre dirigeant des Archives municipales dont il gère les affaires, Kay répond présent. Joseph Kaminsky est le meilleur limier de la ville. Il a un don pour retrouver les personnes disparues. Aussi, quand Victor Lazare pousse la porte de son agence de détective privé et lui demande de retrouver sa femme, Maggie, chanteuse de jazz et fugueuse, Kaminsky répond présent. Deux réalités, une seule histoire. Quelle terrible vérité se cache derrière cette banale enquête ? Flirtant avec le cyberpunk et la plus pure tradition de polar hard boiled, Andrew Weiner pose, comme Dick avant lui, les limites du réel. Avant, bien sûr, de les faire voler en éclats...

 

Une histoire qui commence difficilement, mais qui se rattrape très vite. Une vie qui s'alterne avec une autre, l'une qui s'enroule autour de l'autre, jusqu'au dénouement final qui nous laisse perplexe. On se pose beaucoup de questions pendant la lecture, on s'approche de la vérité, mais lorsqu'elle éclate, c'est trop tard... on est pris dedans et on n'en ressort plus.

Partager cet article
Repost0

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter