Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 13:47

tintinetoileSuite à la chute d'un fragment de météorite dans l'océan Arctique, le professeur Calys organise une expédition pour découvrir la véritable nature de cet aérolithe, expédition à laquelle prennent part Tintin et le Capitaine Haddock.

 

Cette épisode des aventures de Tintin est particulier et différent par rapport au reste de la série. Dés le début, Tintin vit des péripéties hors du commun en assistant à la probable destruction de la Terre par une météorité qui heureusement ne fera que s'abîmer en Arctique. Il est toujours aussi amusant de redécouvrir Tintin et Milou, et de partir dans des contrées du globe avec lui et le Capitaine Haddock. Dessiné en 1942, cet opus innove dans l'univers de la bande dessinée par des planches magnifiques et plus particulièrement quand l'expédition se retrouvent en pleine mer au milieu d'une tempête.

Dans L'étoile mystérieuse, on se pose même la question à quel moment Tintin rêve, quand il s'endort sur l'île, ou un peu plus tôt sur le bateau, alors qu'il tombe de sommeil. Est ce un rêve ou la réalité pour Tintin ? Une part de mystère qui persiste jusqu'à la fin, mais heureusement que le Capitaine Haddock nous fait revenir les pieds sur terre.

Certainement l'un des meilleurs Tintin. A lire pour le découvrir, à relire pour le plaisir.

Partager cet article
Repost0
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 12:24

pavillont1.gifSur le chemin d’un improbable trésor, Dark Dan s’embarque vers un voyage qui le conduira au bout de l’enfer... Dark Dan est un pirate. Laconique, cynique et flegmatique, c’est son humeur maussade qui lui a valu son surnom. Chef intransigeant, il dirige ses hommes avec une poigne de fer, mais son sens de l’équité en fait un capitaine apprécié et respecté. Dark Dan possède une étrange carte à laquelle il ne comprend rien, car les indications sont rédigées dans une langue bien mystérieuse… Épaulé par la sublime Bonnie et le géant Killing Howie, il contraint Mahalia, belle esclave affranchie, à l’aider à déchiffrer le document. La carte s’avère en fait être un accès à un lieu où repose un livre légendaire, sensé fournir à son possesseur un pouvoir sur des créatures surnaturelles. Dark Dan projette alors de s’emparer du livre pour l’échanger contre l’abrogation de sa condamnation à mort. Évidemment, l’accès au livre ne sera pas aisé et sa possession encore moins : elle engendrera une malédiction dont l’équipage de Dark Dan aura bien du mal à se défaire...

 

La piraterie est le thème que j'affectionne particulièrement dans l'univers de la bande dessinée. Et cet ouvrage tout nouvellement sorti de chez Soleil est très bien réussi. Les personnages sont assez bien ficelés et le scénario tient la route. Arrivé à la dernière page, j'ai eu envie de continuer et j'attends la suite avec impatience. Le dessin est adapté au thème. Ils sont beaux et loin d'être brouillons. L'atmosphère est bien illustrée. Le seul point négatif que j'ai trouvé est le langage qui parfois paraît trop contemporain, mais dans l'ensemble, cette bande dessinée est un grand plaisir à la lecture.

Partager cet article
Repost0
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 11:20

garfieldcadeauPlus de 200 gags de Garfield le plus célèbre des chats.

Avec ce best-of gourmand, découvrez Garfield, le chat terriblement glouton et délicieusement méchant, et ses souffre-douleur préférés : son gentil maître Jon et le chien Odie.

 

Plus de 200 planches sont réunies dans cet ouvrage qui retrace un peu la vie Garfield sur plus de vingt ans d'existence. Un livre découpé en forme de tête de... Garfield, une forme amusante, qui se feuillette facilement et avec plaisir.

J'avoue que je ne connaissais Garfield que par le film ou les dessins animés, et non par la bande dessinée dont ils étaient tirés.

Du début jusqu'à la fin, la lecture était très divertissante. Ce chat est gourmand et paresseux, mais ça, vous le savez, mais aussi vicieux pour arriver à ses fins, et la manière dont il essaye d'y parvenir est comique.

Un livre à lire et à relire pour les petits comme pour les grands. Le meilleur de Garfield est hilarant, à posséder absolument.

Partager cet article
Repost0
1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 18:16

faismoipeurImaginez que votre sapin de noël soit un extra-terrestre venu conquérir le monde, ou bien que vous vous réveilliez dans la peau du monstre de Frankenstein.

Non, vous n'êtes pas en plein cauchemar mais bien dans "La Cabane des Horreurs" des Simpson, plus terrifiants que jamais dans cette nouvelle série !

Un bon conseil : restez les yeux bien ouverts.

 

versocabane.jpgVous découvrirez trois histoires dans ce tome des Simpson. Beaucoup d'humour et je me suis bien amusé à lire les deux premières qui reprennent vraiment l'esprit de cette famille américaine. Par contre, j'ai trouvé le graphisme de troisième histoire différent, avec la sensation de plagiat. De plus, c'est l'histoire la plus décevante.

Dans l'ensemble, vos enfants pourront bien rigoler en lisant cette bande dessinée.

Partager cet article
Repost0
6 février 2011 7 06 /02 /février /2011 11:00

garfield.gifL'adaptation en bande dessinée des épisodes du dessin animé Garfield & Cie, grand succès d'audience de France3 ! Des histoires irrésistiblement gourmandes du plus célèbre des chats ! Les trois à quatre histoires proposées par album mettent en scène tout l'univers de Garfield. Un univers très riche, et pas seulement en graisse ! Jon prétend toujours être le maître de maison, Odie est toujours aussi idiot et adorable, et Garfield toujours aussi paresseux et gourmand. Quant à tous les visiteurs de la maison, qu'ils soient humains ou animaux, ils doivent comprendre que devenir le copain de Garfield est très simple : il suffit de lui fournir l'occasion de manger. Autrement, il pourrait leur arriver des choses pas drôle - sauf pour nous les lecteurs.

 

Drôle de BD cette dernière acquisition. Connaissez-vous le dessin animée qui passe sur le petit écran. C'est bien sûr destiné aux enfants. J'ai eu l'occasion de voir quelques épisodes pendant les vacances avec les miens.

Cette bande dessinée n'est rien d'autre qu'une adaptation fidèle du dessin animé. Le dessin est exactement celui du dessin animé, et l'histoire aussi. Certes, les planches sont belles, mais on est loin du graphisme habituel d'une BD, mais c'est la série Garfield & Cie qui le veut.

Une bande dessinée qui ravira tous les petits amateurs de Garfield.

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 11:14

voiedurigeDéterminé à obtenir les mérites qui le rendront enfin digne du rang de la princesse Mara, Bragon espère bénéficier de l'initiation d'un guerrier légendaire craint de tous, le Rige ! Il attend, en compagnie d'autres aventuriers, dans le village où a été conçue la nouvelle hache du Rige. Mais personne ne sait quand viendra exactement ce redoutable prédateur au visage froid comme la mort. Et personne ne sait qui le Rige choisira comme élève ou comme proie... Ce troisième album d'Avant la Quête nous permet de découvrir les origines de la rencontre entre Bragon et le Rige, personnage mythique de La Quête de l'Oiseau du Temps. Cet épisode permet aussi à Vincent Mallié de rejoindre l'aventure de La Quête aux côtés de Serge Le Tendre et Régis Loisel.

 

Avant de commencer, je remercie très chaleureusement David et Serge. David parce que c'est une personne qui tient toujours ses promesses, et Serge que je ne connais pas encore mais qui m'a fait le plaisir de me dédicacer sa dernière BD.

La Quête de l'Oiseau du Temps est une série que je ne connaissais pas. C'est donc à partir de ce troisième tome que j'ai commencé sa lecture en attendant de compléter ma collection.

On retrouve donc Bragon qui essaye de devenir l'élève du Rige et d'après ce que j'ai pu lire sur la série, c'est un événement important qui nous est conté dans cet opus, car c'est la rencontre du héros et du Rige.

Le graphisme est magnifique et le découpage des planches met un peu de rythme bien que j'ai trouvé que l'histoire en manquait malheureusement. J'ai adoré l'ambiance retracé tout au long de l'histoire, à l'auberge au début, puis dans la forêt... J'ai aimé les plans décalé par rapport à la sène principale comme la case de la page 5 alors que les personnages discutent dans l'auberge, nous voyons des fermiers rentrés au village la charrue pleine de foin par exemple.

Le graphisme dans la clairière des papillons est magnifique. On s'imagine les voir sortir des pages et voleter autour. Et je dois ajouter que le mouvement des personnages est bien perçu à la lecture des combats par exemple ou comme à la page 35, le sang qui goutte de la hache.

Voilà, un tome qui ne m'aura pas déplu, qui m'aura même donné envie de connaître la Quête de l'Oiseau du Temps.

Un gros merci à David et à Serge.

Partager cet article
Repost0
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 09:00

voleurdhumainsEt si les animaux se mettaient à martyriser les hommes?
Et si les animaux créaient des laboratoires pour faire des expérimentations sur des humains?
Et si les animaux entassaient des hommes dans des zoos insalubres et misérables?

Pour mieux faire comprendre aux jeunes de tous les pays les problèmes de protection des animaux et de la nature, le dessinateur Dirick a créé un monde à l’envers ou c’est nous, les humains qui sommes du " mauvais côté de la laisse " à la place des animaux.
Dans cet univers inversé, pour protéger l’espèce humaine et éviter son extinction, les animaux ont fondé la Société Protectrice des Humains.

 

Dans cette première enquête, L’inspecteur Klebs se trouvera face à un savant fou, maniaque de l’expérimentation, qui mène des expériences pour le moins contestables sur de pauvres petits humains dans des laboratoires...

 

Cet exemplaire unique en son genre -avec sa dédicace de Dirick-, me fait découvrir l'univers que l'auteur a créé. Les animaux ont pris la place des humains, et les humains ont pris la place des animaux. Le monde est à l'envers. Autant vous dire de suite que j'ai trouvé le concept original. Et de cette manière amusante, il permet de montrer les travers de l'homme face aux animaux qu'il possède.

Le dessin n'est pas un dessin enfantin, ni un dessin des années 70 à la Boule et Bill, et c'est un gros point que je donne à Dirick pour le choix du graphisme. En lisant ce premier volume, je n'ai pas eu la mauvaise sensation de lire une vieille BD, mais de feuilleter une bande dessinée qui s'adresse aux petits, aux adolescents et aux adultes aussi.

L'histoire est assez simple, il ne faut pas oublier quel est le public visé, mais bien menée, et je me suis vu aller jusqu'au bout sans ennui.

Un graphisme sympa, une histoire facile à comprendre, et un concept original, en somme c'est une bande dessinée que vous pourrez offrir sans trop vous poser de questions et qui fera en même temps le plaisir des parents.

Enfin, je tiens à ajouter que Dirick à renoncer à ses droits d'auteur pour en faire don à une association qui défend les droits des enfants.

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 18:10

extravaganza.gif2 histoires inédites dans cet album :
« Bart la main froide »
À la suite d’un accident provoqué par Bart dans son école, le proviseur Skinner se voit humilié. Il décide alors d’envoyer Bart et son ami Milhouse dans un camp un peu particulier. Plus qu’un camp, il s’agit là d’une véritable prison dans laquelle Bart croisera le chemin de son ennemi juré, Tahiti Bob.

« C’est écrit dans les cartes »
Milhouse veut aller à un match de baseball afin de gagner une carte de baseball collector. Bart veut l’aider. Mais, pour cela, ils doivent sécher les cours.
De son côté, Homer souhaite également assister au match mais son travail l’en empêche. Réussiront-ils à échapper à leurs obligations ?

 

Vous connaissez le dessin animé des Simpson, oui bien sûr c'est obligé, depuis les années 90, au début sur la chaîne cryptée puis maintenant sur la TNT, les Simpson font un peu partie de notre quotidien. Bien que je ne regarde plus trop les dessins animées, je me suis quand même plongé dans cette bande dessinée pour retrouver un petit peu le petit garçon que j'étais et qui ne se lassait jamais de cette famille typique des Etats-Unis.

Ce tome, le dernier en date, comporte deux histoires. Le graphisme est très bien réalisé, et reste dans la veine du dessin animé. Les dialogues me paraissent moins osés que les dialogues très imagés que j'ai eu l'habitude d'entendre devant la télé. Bien sûr, on retrouve ce Bart farceur, un Homer paresseux, mais tout ça en beaucoup plus politiquement correct. C'est donc une bande dessinée que peut lire les plus jeunes même si vous les interdisez de regarder ces petits bonhommes jaunes sur petit écran.

La première histoire m'a paru à la limite d'être mauvaise, bien en dessous de la moyenne. Alors que la seconde est tout le contraire, l'esprit de la série est bien présent. Homer qui provoque une catastrophe, Bart qui s'amuse bien comme d'habitude, mais tout finit bien.

Une bande dessinée pour les jeunes et les moins jeunes que vous pourrez acheter sans craindre de tomber sur des dialogues déplacés.

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 14:10

barracuda.gifPas de pitié. Pour personne. Jamais.

 

À bord du Barracuda, les hommes de Blackdog affûtent lames et grappins en vue d’un abordage juteux ! La routine pour Raffy, le fi ls de Blackdog, qui a déjà fait couler beaucoup de sang pour son jeune âge. Pour Emilio et Maria, jeunes nobles espagnols, le choc est plus brutal. Vendus comme esclaves à Puerto Blanco, ils se font en outre dérober la carte qui mène au diamant du Kashar, le plus gros du monde, connu pour n’avoir jamais entraîné que mort et désolation dans son sillage ! Il en faut plus pour décourager les pirates du Barracuda, qui savent que butin rime souvent avec destin... « Pas de pitié ! Pour personne... jamais ! » La maxime de Raffy résume parfaitement cet univers où l’on paye souvent la liberté de sa vie. Jean Dufaux et Jérémy y ont trouvé le contexte idéal pour cette nouvelle série, fresque sanglante articulée autour des destins croisés de ces trois adolescents.

 

barracuda1-p.jpgUn thème qui m'attire plus que n'importe quel autre, c'est celui de la piraterie. C'est donc tout naturellement que je me suis penché sur cette magnifique couverture pour découvrir que j'avais sous les yeux une bande dessinée traitant de ce thème que j'affectionne. Il m'a suffit de feuilleter cet album pour que je n'hésite pas à passer à la caisse accompagné de ce Barracuda.

Le dessin est superbe, bourré de détails. Les personnages sont d'un réalisme frappant. La vie marine, et plus particulièrement celle d'un pirate qui se bat souvent pour piller les autres navires, laisse des traces sur les visages. Cicatrices, rides, boutons, chicots... des personnages au facies effrayant.

Ensuite, les couleurs sont magnifiques. C'est un travail d'une très grande qualité. De nuit comme de jour, sous une lumière tamisée ou en plein soleil, l'ambiance est ici très importante et rien n'a été bâclé pour le plaisir du lecteur.

Le scénario est bien mené, et une fois n'est pas coutume, on a droit à plus de 48 pages. On entre dans l'histoire immédiatement, et c'est à un rythme soutenu que l'on arrive à la dernière planche avec une envie irrésistible de connaître la suite.

Une très bonne bande dessinée que vous vous devrez de lire si vous êtes amateur de belles images et d'une histoire qui tient la route.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 19:14

sommedescotes.gif"La ferme. Le chien. Hank...

Les événements me reviennent comme un coup de poing.

M'enfuir...

Penserr à rien d'autre que de me tirer loin de ce taré.

Le gosse... Bon sang...

Je ne peux pas le regarder sans entendre les impacts du marteau, le crissement de la scie...

Penser à rien d'autre que de me tirer.

Concentre-toi Cody, y'a évidemment une solution."

 

welcometohope02p.jpgVoici le tome 2 de Welcome To Hope. De magnifiques dessins dans un univers violent, au coeur du Kansas. Le graphisme suffit à relater l'ambiance, l'atmosphère oppressante. La majeure partie de l'histoire se déroule dans l'ombre d'un bureau, d'un bar ou d'une grange, c'est très pesant. Le scénario est intéressant et les rebondissements nous traînent jusqu'à la fin, nous laissant sur notre faim.

Partager cet article
Repost0

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter