Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 08:16

La beauté, que veux-tu que je te dise, André ? La beauté, c'est comme la mort, quand tu la rencontres, il n'y a plus de mots.

 

Teisson, Janine - La salle de bain d'Hortense

Repost 0
Published by Skritt - dans Citations
commenter cet article
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 08:53

spirou46-copie-1.jpgSpirou, ennemi public n° 1. Spirou, rejeté par tous ses amis. Spirou, poursuivi de toutes parts.Spirou, recherché par toutes les polices. Spirou, l'homme à abattre. À vue. Spirou apparaît aux yeux du monde comme le plus dangereux des malfaiteurs. Pourquoi Spirou est-il poursuivi sans relâche? Pourquoi Spirou ne peut-il compter que sur lui-même pour sauver sa peau? De quoi Spirou est-il coupable? Pourquoi Spirou fait-il peur? Ni un rêve, ni un cauchemar, ni un film, la nouvelle histoire de Spirou est bien réelle. Et c'est bien votre personnage préféré qui est ainsi chassé et pourchassé dans cet album surprenant et haletant de bout en bout.

 

planchespirou46.jpgDans cet énième album de Spirou et Fantasio, Spirou est recherché, traqué par des tueurs. Les médias le décrivent comme un malfaiteur dangereux. Pourquoi, qu'a t-il fait ?

Le scénario de cet album est bien écrit, extrêmement bien réalisé. Spirou et Fantasio destiné à la jeunesse, que nenni, Tome et Janry nous propose ici un thriller digne des bandes dessinées plus... sérieuses. Ce Spirou et Fantasio nous propose ici une histoire passionnante et haletante de la première à la dernière case.

Le graphisme est particulièrement soigné et la mise en page recherché nous permet de nous imprégner dans ce thriller. Les pages sont bordées de noir et l'ambiance est sombre.

Dans ce scénario, un peu de violence, du sang et surtout un dénouement assez glauque. Ce thriller au goût de science-fiction est intéressant, mais se prête t-il bien à l'univers de Spirou et Fantasio. Nous avons l'habitude d'une série composée d'enquêtes gentilles et d'humour bon enfant. Cet album est loin des sentiers battus et pourra désharçonner les habitués.

Repost 0
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 08:40

meilleurduchat.jpgplanchemeilleurchat.jpgCette bande dessinée est un recueil des meilleurs gags du chat, la création de Philippe Geluck. Le dessin est simple, limite grossier, mais l'humour est présent, la critique omniprésente. Autant vous dire immédiatement que cette bande dessinée donne le meilleur de la série et qu'aucun gag, ni même une case, n'est à éloigner. La sélection a été certainement  rude pour proposer ici un album d'une grande qualité et le résultat est réellement à la hauteur des espérances d'un best of. Cette album est tellement bon qu'il ne serait pas possible pour le décrire de proposer tel ou tel gag ou de le citer tellement la tâche serait fastidieuse. L'album complet, dans son entier, devrait être cité comme exemple. En somme, vous l'aurez compris, si vous voulez découvrir le chat ou que vous le connaissez déjà, cet album est parfait pour passer un excellent moment de lecture. A lire absolument...

Repost 0
15 septembre 2014 1 15 /09 /septembre /2014 08:24

mystereampoule.jpgUn lustre s'est écoulé depuis l'affaire des homicides de ribaudes, Peire d'Escrivan croyait le temps des énigmes et des pérégrinations bien révolu, mais un nouvel événement vient bouleverser le quotidien des frères dominicains de Saint-Maximin : la Sainte Ampoule, ce flacon dans lequel Marie Madeleine avait conservé un peu de terre maculée du sang du Christ au pied de la croix, a disparu... Sur fond de trafic de reliques sacrées, la piste des larrons qui débute dans les ateliers d'un maître verrier de la cité aixoise va l'entraîner pour une nouvelle enquête sur les routes de l'Occident médiéval.

 

Ce roman est un récit qui se déroule au début du XIVème siècle est écrit presque à la manière de ces temps anciens. Peire est engagé pour retrouver la Sainte Ampoule dérobée. Son voyage démarre à Saint Maximim et ira jusqu'en Angleterre en passant par Aix et Paris.

Quelques termes et tournures vous permettent de vous imprégner assez rapidement, sans trop de complexes ni de difficultés. Le récit se déroule rapidement et avec beaucoup de légèreté. Le récit est bien construit et nous découvrons beaucoup de détails sur la vie d'antan dans la Provence médiévale.

L'histoire est intéressante mais l'atout de ce roman sont les connaissances que vous en tirerez en lisant ce roman jusqu'au bout. L'auteur a étudié cette période suffisamment pour arriver avec une certaine passion à vous transmettre un peu de ce savoir. Le personnage principal, Peire, est le second atout de ce roman. Beaucoup de bonnes volontés mais des accès de fureurs violentes vous font découvrir un personnage ambigu, attachant pourtant, mais complètement dérangé. Ce personnage principal est certainement très fidèle à la mentalité de l'époque et à la psychologie des gens du monde médiéval.

Finalement, ce roman est un moment intéressant de lecture, et passionnant dans lequel chaque page vous permettra d'en apprendre toujours un peu plus sur l'époque du Moyen-Age, une époque trouble et fantastique.

Repost 0
13 septembre 2014 6 13 /09 /septembre /2014 08:15

arthurdepins.jpgCe livre est un artbook d'Arthur de Pins qui présente une partie de son oeuvre mais surtout son style au grand public et à prix plus qu'abordable. Constitué de ses dessins principalement, seules quelques légendes permettent de situer pour quel événement ou quel type de client l'oeuvre a été réalisée. Ses dessins, vectoriels, sont ax és en grande partie sur la femme. Elles sont soit petites et boulottes, soit grande et mince, le décolleté impressionnant est toujours présent. Son coup de crayon est très contemporain, et se prête beaucoup plus à la publicité de nos jours sur support papier. Il faut reconnaître que le style est très coloré et les courbes très actuelles. Même si ma préférence va pour des modèles de pin-up d'avant les années 60, avec des courbes plus sensuelles, son travail est bien réalisé et devrait sans conteste plaire à beaucoup de monde. Il a sur créer un univers particulier entre le glamour et le glauque, propre à lui, reconnaissable au premier coup d'oeil. Cet artbook est bien réalisé, permettant à tout un chacun d'apprécier le travail de l'artiste, même si le dessin n'est pas aimé, il saura être apprécié à sa juste valeur.

Repost 0
Published by Skritt - dans Beaux livres
commenter cet article
12 septembre 2014 5 12 /09 /septembre /2014 08:19
toulonhier.jpgCe livre est un recueil de souvenirs sur Toulon, la ville où je suis né et ai vécu. Présenté sous la forme d'un dialogue entre un enfant et son grand-père, le récit confronte le Toulon d'avant et le Toulon d'aujourd'hui par des explications sur son histoire illustrée de cartes postales anciennes et de photographies récentes. On y découvre donc une ville au charme indéniable, coincée entre la mer et le mont Faron.
J'y ai appris des choses, sur l'existence d'un Casino sur le boulevard de Strasbourg ou d'un cirque d'hiver, mais ce livre m'a rappelé ce que mes grands-parents me racontaient sur la ville d'avant, avant la guerre, ce que ma mère me racontait aussi alors qu'elle était jeune dans les années 60. Toulon a beaucoup changé, et change toujours. Pour le toulonnais que je suis, Toulon s'est amélioré entre la ville des années 80 quand j'étais petit et maintenant. Autant, la ville était moche il y a trente ans, autant elle retrouve une nouvelle jeunesse aujourd'hui.
Bien sûr, ce livre est plus destiné à des toulonnais, de naissance comme d'adoption, pour connaître, reconnaître leur ville, et mon billet est loin d'être objectif, pour le toulonnais et varois que je suis, qui quitte ces paysages pour aller vivre dans une autre région, toute aussi ensoleillée et charmante.
Ce livre possède de belles illustrations sur Toulon et l'histoire relatée n'est pas compliquée à retenir mais enrichissante. Un beau livre dans lequel plonger de temps en temps ne peut que faire du bien.
Repost 0
Published by Skritt - dans Photographie
commenter cet article
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 08:10

jesuisnehuitLe souffle d’une vie naît d’une rencontre entre un enfant devenu jeune adulte, Massyre, et un lieu, la Montagne Blanche, particulièrement apprécié par tous les conquérants venus visiter la Tunisie, y compris les frères protecteurs armés français. Le lieu est unique. Massyre est multiple. Il y a d’abord ses sept sœurs et leurs destins qui le regardent en silence, lui, le garçon, le huitième. Et puis, il y a ses huit métiers : suiveur de chèvres jusqu’à l’abattoir, chercheur de l’escargot souterrain, helix aperta, vendeur de fruits sauvages, d’eau à la criée, de boissons gazeuses, négociant en journaux au kilo et fripier. Tout en commerçant, Massyre va à l’école primaire, au collège, au lycée et à l’université, fait une rencontre déterminante avec la problématique et l’Histoire, et devient professeur d’histoire et de géographie au lycée de la Montagne Blanche. Mais peut-on enseigner le passé dans le lieu de son commerce et de sa grande Histoire ? Il perd sa bien-aimée, la sublime Sawdette, lors d’un tirage au sort, et lui organise un mariage somptueux, renonce à sa part d’héritage au profit de ses sept soeurs, veut s’assurer que le salut du Maghreb viendrait d’une fraternité retrouvée entre Alger et Tunis, embrasse son père sur les yeux et décide de partir ailleurs, au-delà de la Montagne Blanche, à la recherche d’un manuscrit irakien. Mais cette quête du texte tant désiré va-t-elle lui donner la force de se débarrasser définitivement d’une maudite culpabilité ?

 

Ce récit est une autobiographie philosophique de l'auteur sur sa vie, de sa naissance jusqu'au jour où il décide de partir pour l'étranger. Il raconte sa quête constante de s'enfuir de la Montagne Blanche pour s'élever et trouver la réponse.
Tout jeune, gardien de chêvres, il découvrait comment gagner de l'argent en étant un fin commerçant et en trouvant quelles sont les activités à réaliser pour vendre facilement. Vendeur d'escargot, d'eau puis fripier, il rentre à l'école et continue jusqu'à obtenir un diplôme. Professeur d'histoire, loin en fait de ses aspirations inconscientes, à vendre de l'Histoire à des élèves pour la plupart pauvres comme lui l'était et donc à la recherche d'astuces pour rapporter un peu plus à leur famille, vendre sans acheteur réel, qu'il ne peut convaincre, il s'ennuie.
Ecrit dans la langue de Molière, l'auteur nous offre aussi un voyage dans la Tunisie d'en bas, celle qui est paysanne, celle qui est pauvre, bien loin de notre quotidien bien occidental. C'est un voyage vers une terre presque inconnue où dès le plus jeune âge, les enfants partent à l'aventure alors que nos enfants eux, ne se souciaient de rien, jusqu'à leur mariage.
Son histoire, malheureuse parce que pauvre, riche aussi parce que pleine d'espoir, de vie et d'amour, est aussi un drame, celui de l'amour pour une femme, et de l'histoire, la philosophie, la démocratie arabe.
L'écriture est fluide, bien que trop de fois, il accumule les acteurs dans une seule phrase, longue et fastidieuse, fidèle au caractère du personnage, des phrases nerveuses, souvent agaçantes, insistantes.
Ce récit c'est l'élévation de l'être, celui du petit gardien de chêvres, devenu philosophe respecté, celui qui regardait le temps passé les pieds dans la poussière, à l'homme de savoir qui cherche le temps pour accomplir sa destinée.
Un récit passionnant, exotique, nous faisant découvrir le beau pays qu'est la Tunisie mais aussi l'espoir d'un homme, d'un peuple, d'une nation, d'une famille.
Repost 0
7 septembre 2014 7 07 /09 /septembre /2014 08:49

lycanthropes.jpgCe supplément pour Chill s'intéresse aux lycanthropes. Le livre de base a présenté un Loup-Garou "générique" ainsi qu'une espèce particulière non reprise dans cet ouvrage, qui se fond à une peau de loup. Six nouveaux types de Garous sont ici présentés.

Après une courte introduction, le chapitre Loup-Garou et Folklore est un exposé historique sur les légendes des Loups-Garous.

Les chapitres suivants sont écrits comme s'ils faisaient partie des Dossiers Lykos, la documentation accumulée par la S.A.U.V.E. concernant les Garous. Après un chapitre Vue d'Ensemble, six chapitres détaillent différentes sortes de lycanthropes. Le format des chapitres est le même : d'abord un exposé décrit ce que la S.A.U.V.E. connaît de ce type de lycanthropes, ensuite les caractéristiques chiffrées sont données. Puis viennent des paragraphes concernant sa physiologie, les formes animales les plus courantes (pas seulement loup...), sa psychologie, son écologie, son procédé de transformation, l'influence lunaire, la régénération, les protections contre lui, comment le tuer, comment le guérir. Pour les types de lycanthropes limités à une région du monde, une carte mondiale est fournie, où l'on pointe les lieux en question. Enfin, pour chaque type de lycanthrope, on a aussi un chapitre Cas Typique qui donne un exemple d'individu, avec ses caractéristiques, son historique...

- Lycanthropie Mentale parle de la lycanthropie comme maladie mentale. Ce chapitre n'est pas "fantastique" mais enquêter sur ces cas fait aussi partie de la mission de la S.A.U.V.E...
- Lycanthropie Infectieuse décrit le lycanthrope "classique" qui transmet sa malédiction par blessures.
- Lycanthropie Héréditaire parle des familles de lycanthropes "héréditaires".
- Lycanthropie Magique parle des sorciers pour qui la nature animale est une seconde nature.
- Lycanthropie Astrale parle des Shamans dont l'esprit se promène sous forme animale.
- Wolfen décrit une espèce particulière de Lycanthropes "héréditaires" urbains.

Le chapitre La Tanière décrit le centre de recherche de la S.A.U.V.E. où sont gardés prisonniers plusieurs lycanthropes, certains étant décrits plus tôt dans le livre.

Une courte Section du MH donne des idées de scénarios pour chacun des six types de lycanthropes décrits précédemment.

Deux scénarios concluent l'ouvrage. Le premier, La Bête d'Exmoor, une enquête qui a lieu en Angleterre, est inspirée de faits "réels". Le second, Un Eté Meurtrier, est un scénario plutôt violent se déroulant dans un parc naturel aux USA.

Dans la version originale, chaque scénario est suivi de 8 personnages pré-créés (16 personnages en tout), et l'ouvrage se conclut par l'inévitable section How to use this book (2 pages de glossaire). Ces sections sont absentes de la version française.

 

Ce supplément de Chill démarre plutôt bien. Il présente les lycanthropes au niveau historique puis ajoute plusieurs types de Garou que les personnages pourront essayer de combattre. Il y est décrit aussi comment la SAVE s'occupe de combattre et répertorier les Garous de par le monde. Enfin, ce supplément se termine par deux scénarios.

L'historique et les différents garous expliqués sont assez intéressants mais manquent de background. On aurait aimé encore plus d'explications, plus de faits relatés par des témoins par exemple, mais il n'en est rien malheureusement. La partie concernant la SAVE est suffisamment expliquée pour permettre au meneur de pouvoir s'appuyer sur cette stucture dans la création de scénarios. Enfin, les scénarios sont assez inégaux. Dans le premier, la part principale est une enquête intéressante et se termine sur un combat un peu violent où la chance aura son mot à dire. Le deuxième scénario est assez léger et demande du travail au meneur. Après une courte enquête, il se termine, en fonction du meneur, sur un carnage. Pour ma part, je préfère me contenter de quelques adversaires, l'objectif étant de rendre compte uniquement sans trop s'étaler. Cela reste un mini-scénario pour se détendre entre deux gros scénarios par exemple.

Les illustrations sont assez bien réalisés mais sont en noir et blanc et la couleur aurait été préférée largement pour donner plus de profondeur à l'horreur des Garous.

En somme, ce supplément paraît trop léger même s'il est très intéressant. Un seul des scénarios est réellement exploitable et la couleur aurait été la bienvenue.

Repost 0
Published by Skritt - dans Jeu de Rôle
commenter cet article
6 septembre 2014 6 06 /09 /septembre /2014 08:38

rani2.jpgPiégée par son demi-frère, Jolanne se retrouve condamnée à mort. Mais, elle réussit à s'évader et fête ses 18 ans dans les bras de Craig, le séduisant espion anglais. Cependant, l'inspecteur Laroche la retrouve et abat son amant. Jolanne est alors contrainte de se joindre à des brigands dont elle ne partage guère le goût pour la maraude. Il lui reste à apprendre que la vengeance a un prix. Le sang va couler et les passions se déchaîner !

 

rani2planche.jpgDans ce deuxième album de Rani, la jeune Jolanne de Valcourt vient d'être condamnée à mort lors d'un jugement expéditif. Lors de transfert dans une cage, son compagnon est un brigand qui se fait appeler l'Ange Noir. Elle arrive à s'échapper avant de tomber sur Craig Walker, l'espion venu chercher dans le précédent numéro la stratégie française pour la prochaine bataille à venir.

Dans cet album, on en apprend un peu plus sur la jeune Jolanne, qui vient de fêter ses dix-huit ans. Son caractère s'affirme un peu plus en nous montrant une jeune femme avec des principes et qui ne se laisse pas faire par des concurrentes. Le scénario permet de la découvrir toujours aussi sensuelle et pleine de ruse afin de s'en sortir des difficiles situations. Bien sûr, nous avons droit à la pause glamour et à l'action qui s'impose dans le cas de l'histoire d'une héroïne, jeune et belle.

Le dessin est bien soigné et les couleurs sont bien réalisés. Je regrette seulement que certains détails ne sont pas plus travaillés. La couverture est très belle, et le promontoire rocheux sur la droite pourrait même faire penser à un western, bien que cela se déroule en France et en hiver. Drôle de choix donc...

En somme, cet album est bien construit et est intéressant. Une série qu'il faut continuer à suivre.

Repost 0
5 septembre 2014 5 05 /09 /septembre /2014 08:10
unhommeamoureux.jpgUn homme amoureux n'est pas un livre comme les autres. Récit autobiographique d'une force littéraire inouïe, il a remporté une avalanche de prix littéraires tout en déclenchant une virulente polémique lors de sa parution. Si, dans La Mort d'un père, Knausgaard abordait le thème du deuil, dans Un homme amoureux, c'est le coup de foudre, la fusion et la séparation, toutes les étapes du sentiment amoureux, qu'il décrit avec la même énergie brute et la même justesse. Car Knausgaard est devenu père et cette expérience bouscule tout sur son passage. Il évoque les luttes quotidiennes d'une vie de famille, les vacances qui tournent mal, l'humiliation des cours de musique prénatale, les disputes avec les voisins, les tensions pendant l'anniversaire des enfants. et comment pousser un landau dans Stockholm quand tout ce que l'on veut faire, c'est écrire. Le lecteur voit, sidéré, la vie de l'auteur-narrateur se dérouler sous ses yeux, dans toute sa rage et sa profonde sincérité : un homme à l'irrépressible envie d'écrire, pour qui l'art et la nature sont un besoin physique, qui oscille en permanence entre énergie vitale et pensées morbides. Un chef-d'oeuvre.

Ce roman suédois est une autobiographie. Ce deuxième volume fait partie d'une série de six volumes. L'auteur se dévoile dans son quotidien, celui d'un père de famille, aimant, mais tiraillé entre le désir de paterner et celui de s'enfuir pour écrire.
Ecrire une autobiographie, c'est faire preuve d'un narcissisme bien pesé, mais cet auteur suédois dépasse de loin ce trait de caractère assez commun sans commune mesure. Il est arrivé à écrire six énormes volumes sur sa vie. Il nous arrive alors à l'esprit avant d'avoir ouvert l'un de ses romans que sa vie doit être merveilleuse, fourmiller d'événements hors du commun, de voyages magnifiques, de rencontres magiques. En réalité, il n'en est rien. Tout bon père de famille pourrait aussi bien écrire ce roman.
L'auteur commence son récit par des vacances ratées, une sortie dans un parc, il y décrit le caractère de ses enfants, celui de sa femme, sa nonchalance et son égoïsme. Je suis resté choqué qu'il puisse dire à sa femme "ferme-la" comme si c'était un chien qui aboyait. Il y raconte son ennui et il en ressort un manque de combativité, un manque d'ambition, sauf pour écrire six briques sur sa petite vie, qui en somme, est aussi pathétique que la vie de monsieur tout-le-monde.
C'est long, c'est lourd, pas si bien écrit que ça, et d'un ennui mortel.
Et dire qu'il y en a, avec un vrai travail, qui n'arrive même pas à se payer de quoi manger ! Je n'arrive pas à comprendre l'engouement pour des auteurs s'autobiographant.
Je remercie Libfly et Denoël pour ce partenariat dans le cadre de l'action On vous lit tout !
---
onvouslitout
Repost 0

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter