Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mai 2013 2 14 /05 /mai /2013 08:34

zombienationUn jour les morts se sont relevés...
Une vague de terreur et de cannibalisme se répand aux Etats-Unis. Bannerman Clark, capitaine de la Garde nationale, est chargé d'une mission capitale: découvrir l'origine de ce désastre et l'empêcher de gagner Los Angeles. Son enquête le mène en Californie où une femme détiendrait le secret de l'Epidémie. Mais elle est frappée d'amnésie. Et pour la protéger, Bannerman doit venir à bout de zombies de plus en plus nombreux, invisibles ou dotés de pouvoirs dignes de super-héros.
Apprenez comment l'horreur a commencé...

 

Ce deuxième épisode de Zombie Story nous fait suivre une jeune femme devenue une morte-vivante qui essaye de remonter jusqu’aux origines de l’épidémie. Dans le même temps, Clark, un militaire expérimenté et efficace doit enrayer une invasion de zombies à Denver puis dans les états voisins pour finalement se rendre compte que la nation entière est infestée par des morts-vivants avides de chairs fraîches.

Un deuxième épisode qui, malheureusement, est moins convaincant que son prédécesseur. Pensant retrouver les personnages du premier tome, nous nous lançons dans une nouvelle aventure qui ne s’étend plus seulement à une grande ville mais à un pays tout entier. Voici le scénario catastrophe par excellence. Entre un militaire engoncé dans son caractère de fidèle chien de la nation et une zombie plus humaine que jamais mais atteinte d’amnésie quant à sa vie d’avant, ce roman s’enfonce dans le ridicule progressivement jusqu’au dénouement, où les bornes sont largement dépassées. Les scènes d’action – les soldats se battant comme des forcenés face à une marée lente et obstinée - et d’horreur - des personnes aux lambeaux de peaux nécrosées laissant apparaître les os, dévorant des gens terrifiés -, se succèdent aux pensées fleur-bleue de Nilla, la jeune femme zombie. C’est assez ennuyeux dans l’ensemble.

Heureusement que l’écriture est efficace, se lisant rapidement, ne laissant pas au lecteur le temps d’apprécier à leur juste valeur les longueurs inutiles et rébarbatives.

En somme, un deuxième tome dont le seul intérêt est de nous faire découvrir la source de l’épidémie. Bof, bof, bof…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter