Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 08:54

walkingdead1Rick est policier et sort du coma pour découvrir avec horreur un monde où les morts ne meurent plus.
Mais ils errent à la recherche des derniers humains pour s'en repaître.
Il n'a alors plus qu'une idée en tête : retrouver sa femme et son fils, en espérant qu'ils soient rescapés de ce monde devenu fou.
Un monde où plus rien ne sera jamais comme avant, et où une seule règle prévaut : survivre à tout prix.

 

walkingdeadp.jpgJe connaissais la bande dessinée depuis quelque temps, mais je ne l'avais jamais lu. J'hésitais à me lancer dedans par rapport au nombre exubérant de tomes existants. J'ai découvert la série télévisée adaptée de la bande dessinée que j'ai immédiatement adoré et suivi jusqu'au bout. Elle m'a poussé, donné l'envie de me lancer dans la bande dessinée. Je voulais connaître la source de l'épidémie Walking Dead.

Rick se réveille à lhôpital plusieurs jours après s'être fait blessé lors d'une fusillade .Lorsqu'il sort de la chambre, les patients et le personnel ont l'air malade, et agressif. Tant bien que mal il arrive à sortir et à rentrer chez lui. Il se rend compte qu'une épidémie à frapper les Etats-Unis. Il apprend que la population a été déplacée à Atlanta. Il décide de s'y rendre pour rejoindre sa femme et son fils qui probablement s'y sont rendus.

Cette bande dessinée dans un genre horreur est en noir et blanc. Bien que le thème n'est pas original, les personnages principaux sont l'atout de cette BD. Le travail des auteurs a été axé sur la psychologie des personnages qu idoivent se battre becs et ongles contre une invasion de rôdeurs. On rencontre des gens qui font face avec plus d'aisance que d'autres, qui s'enfoncent dans le gouffre de la dépression.

Ce premier épisode qui correspond à peu près à la première saison télévisée est réussi. Il diffère de l'adaptation sur plusieurs points et il est intéressant de découvrir une série en BD qui perdure depuis quelques années.

Le dessin est réussi et le noir et blanc rehausse l'horreur de l'événement. Les auteurs, bien que traitant de morts-vivants, n'ont pas sombré dans le style facile de mettre quelques zombies et de jolies filles. Il y a en effet quelques zombies mais juste ce qu'il faut, et pas une seule paire de seins à l'horizon, ce qui changera des lecteurs de l'adaptation en BD de La nuit des morts-vivants.

Une bande dessinée à suivre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter