Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 11:18

tintintibetUn avion de ligne à bord duquel le jeune Chinois Tchang se rendait en Europe s’est écrasé dans l’Himalaya. Tintin au Tibet (1960), pure histoire d’amitié, sans le moindre méchant, décrit la recherche désespérée à laquelle Tintin se livre pour retrouver son ami. Ce récit pathétique, qui rompt avec le ton extraverti des épisodes précédents, démontre que la fidélité et l’espoir sont capables de vaincre tous les obstacles, et que les préjugés - en l’occurrence, à l’égard de l’"abominable homme des neiges" - sont bien souvent le fruit de l’ignorance.

 

Tintin, installé tranquillement à Moulinsart, apprend qu'un accident s'est écrasé au Tibet. Il rêve alors que son ami Tchang est en danger. Il part alors à sa recherche accompagné de son très fidèle Milou et du Capitaine Haddock.

Dés le début, l'accroche un peu surréaliste du rêve prémonitoire m'a laissé perplexe. Mais rappelons-nous que le public est jeune et donc peut-être plus ouvert à ce genre de manque de crédibilité. Ensuite, la police italique des textes est fatigante à lire et j'avoue décrocher au bout de quelques pages à cause du manque de lisibilité.

Nous retrouvons donc le Capitaine Haddock dans ces aventures. Accroc à la boisson, il est tantôt désagréable, tantôt enjoué, mais il est touchant malgré tout pendant la scène de la découverte de la carcasse de l'avion, où pendant la scène de l'escalade.

Tintin reste fidèle à lui-même, naïf et fonceur, il n'hésite pas à se mettre en danger pour sauver son ami. Heureusement que le destin joue en sa faveur et le sort à chaque fois du pétrin dans lequel il se met.

Le scénario quant à lui est assez simple et très linéaire. Il n'y a pas beaucoup de suspense et la bande dessinée donne plutôt l'impression de faire office de guide touristique plutôt qu'autre chose. Les événements se déroulent les uns à la suite des autres sans que Tintin ou le Capitaine Haddock puissent les modifier, ils les subissent tout simplement et s'adaptent.

Ce Tintin au Tibet n'est pas le meilleur Tintin, et je dois avouer que c'est tout de même plaisant d'être assez loin de la mentalité colonialiste et ségrégationniste des premiers albums, mais le manque d'action de cet album est regrettable, il n'y a pas le rythme habituel donné par l'auteur dans la série, c'est dommage.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dasola 20/09/2011 16:14


Bonjour, je trouve au contraire qu'il y a beaucoup de péripéties dans ce Tintin: les piments du Capitaine, le Yeti, le voyage dans les montagnes de Tibet. Un bon cru. Bonne fin d'après-midi.


Skritt 05/09/2011 20:38


Le surnaturel y aide certainement et heureusement d'ailleurs parce que sinon l'histoire reste assez pauvre.


kincaid 04/09/2011 16:27


j'aime beaucoup cette aventure : la présence du yéti y est pour beaucoup !!


SophieLJ 01/09/2011 22:42


Ce Tintin n'est pas le seul à avoir une touche de surnaturel. Ce n'est pas mon préféré mais pas loin. J'aime toute l'histoire personnelle de l'auteur qu'il y a derrière ce scénario et la grande
amitié qu'il y a entre Tintin et Tchang.


Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter