Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2011 3 12 /10 /octobre /2011 19:51

arton3556"Tu n'es pas Dorian.
- Si je ne suis pas Dorian, qui suis-je d'après toi ? - Quelqu'un qui a pris sa place. Quelqu'un qui a investi son corps, qui le lui a dérobé. Un être sans scrupule qui abuse tout le monde. Sauf moi ! Parce que ce que tu ne sais pas, c'est que les êtres comme toi, je les repère au premier coup d'œil. Tous ceux que je croise dans la rue, le métro, n'importe où, tous ceux que je rencontre, tous tes congénères, je reconnais leur vraie nature infâme !"

 

Nathaniel est une bande dessinée faisant partie de la collection « La BD comme au cinéma » éditée par Bamboo. Le travail de cette collection est toujours de qualité, autant pour le dessin et les couleurs, que pour les scénarios aux idées très originales.

Le personnage principal, Nathaniel, est étudiant à Paris. Brillant élève mais bizarre, il a une faculté mystérieuse qui le pousse certainement à se désocialiser un peu. En effet, il perçoit les humains contaminés. Et malheureusement, son ami Dorian qui vient de disparaître deux jours revient contaminé.

Le scénario est prenant, et ce dès les premières pages. Les cases défilent et vous envoûtent dans cette histoire fantastique dans notre époque. Nathaniel est un peu le Mulder français.

Le graphisme quant à lui est un peu différent des autres volumes de la collection. J’ai trouvé que les perspectives n’étaient pas très bien représentées et les visages des personnages sont tous coupés à la serpe. Hormis ces quelques défauts, la colorisation rend l’ambiance assez sombre et se conforme au genre que l’auteur veut donner.

J’ai apprécié la fin, la dernière page quand Nathaniel donne à son avenir une tournure dramatique.

Une bande dessinée au scénario original et surprenant mais au dessin un peu décevant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter