Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 08:18

longjohnsilvert1Délaissée par son mari parti découvrir le nouveau monde depuis plusieurs années, lady Vivian Hastings est restée à Bristol, en Angleterre. Seule ? Pas tout à fait : Vivian, consciente de son charme, ne manque pas de courtisans… Ceux-ci ne connaissent pas sa situation matérielle inquiétante : ruinée bien que toujours propriétaire du domaine et, surtout, enceinte...
Tout bascule le jour où Vivian reçoit enfin des nouvelles de son mari qui lui somme de le rejoindre en Amérique du sud où Lord Hasting aurait découvert le mythique trésor de Guayanacapac ! Acculée, Lady Hastings décide de partir et fait appel, malgré les mises en garde du docteur Livesey, à une bande d’hommes sans foi ni loi dont le chef n’est autre que le redoutable Long John Silver… Vivian conclut un pacte de sang avec ce pirate qui lui propose de l’embarquer jusqu’au nouveau monde en échange d’une partie du trésor. Le voyage s’effectuera jusque dans les pays les plus reculés, le long de l’Amazonie, en pleine forêt.

 

Long… John… Silver… Rien que le nom laisse rêveur. Un vrai nom de pirate à vous faire frémir de peur, les soirs de pleine lune.

Hastings a découvert une carte et après l’avoir déchiffré, il s’est lancé à la recherche du trésor qu’elle tente de cacher. Et ce trésor, il l’a trouvé. Mais pour le découvrir définitivement, il a besoin de fonds. Il demande donc à ce que son domaine soit vendu, au grand malheur de sa femme un peu volage. Un navire est donc appareillé avec son équipage, mais c’est sans compter sur Lady Hastings qui emploie Long John Silver pour récupérer ce trésor et, s’il le faut, se débarrasser de son mari.

Le fait que l’histoire s’étale sur plusieurs volumes laisse une plus grande marge au scénariste et ça se ressent dans ce premier opus. Le scénario prend le temps de se lancer, de monter en puissance et c’est pour le grand plus plaisir du lecteur, évitant ainsi certains passages d’être bâclés. Le scénario est accompagné d’illustrations magnifiques, certaines étant réellement superbes. Mais le niveau graphique est légèrement inférieur à celui de Barracuda, mais reste néanmoins très bon.

Un premier épisode très prometteur qui met la barre très haute. A lire et surtout à suivre…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter