Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 08:01

lesfourmisLe temps que vous lisiez ces lignes, sept cents millions de fourmis seront nées sur la planète. Sept cents millions d'individus dans une communauté estimée à un milliard de milliards, et qui a ses villes, sa hiérarchie, ses colonies, son langage, sa production industrielle, ses esclaves, ses mercenaires... Ses armes aussi. Terriblement destructrices.
Lorsqu'il entre dans la cave de la maison léguée par un vieil oncle entomologiste, Jonathan Wells est loin de se douter qu'il va à leur rencontre.
A sa suite, nous allons découvrir le monde fabuleusement riche, monstrueux et fascinant de ces «infraterrestres», au fil d'un thriller unique en son genre, où le suspense et l'horreur reposent à chaque page sur les données scientifiques les plus rigoureuses.
Voici pour la première fois un roman dont les héros sont des... fourmis !

 

Un couple avec un enfant hérite d'un appartement dans Paris. Dans le testament, l'oncle décédé insiste sur le fait de ne pas pénétrer dans la cave, mais la curiosité l'emporte. Dans le même temps, nous découvrons le réveil de l'hibernation dans une cité de fourmis rousses.
Alternant le récit entre les personnages qui découvrent le contenu de la cave mystérieuse et la vie dans une fourmillière, l'auteur propose ici un récit original et instructif. La vie d'une fourmi est rendue passionnante grâce à une écriture facile et fluide, mais aussi grâce aux explications scientifiques qui parsèment le roman nous donnant des éléments pour comprendre le travail et la passion des entomologistes, pour comprendre un peu plus ce qu'est une fourmi, un insecte assez banal, et pourtant extrêmement complexe.
Dès les premières pages, il est aisé de comprendre le succès que le roman a eu et a toujours par son écriture et la construction du récit bien réalisé.
L'histoire des fourmis est d'un réel intérêt et nous permet d'en apprendre un peu plus sur ces insectes qui peuplent chaque partie du monde, enfouis sous terre et possédant des milliards de milliards d'individus et possédant quasiment pour chaque espèce un mode de fonctionnement sociétal différent.
Un roman alliant une quête autant humaine que myrmicéenne, reliée par cet oncle décédé, un pacte entre l'homme et l'insecte ou comment apprendre tout en prenant du plaisir. Un roman qui mérite son succès.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Charline 20/02/2014 07:02

J'avais adoré cette lecture aussi, Bernard Werber est un de mes auteurs préférés!

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter