Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 09:00

voleurdhumainsEt si les animaux se mettaient à martyriser les hommes?
Et si les animaux créaient des laboratoires pour faire des expérimentations sur des humains?
Et si les animaux entassaient des hommes dans des zoos insalubres et misérables?

Pour mieux faire comprendre aux jeunes de tous les pays les problèmes de protection des animaux et de la nature, le dessinateur Dirick a créé un monde à l’envers ou c’est nous, les humains qui sommes du " mauvais côté de la laisse " à la place des animaux.
Dans cet univers inversé, pour protéger l’espèce humaine et éviter son extinction, les animaux ont fondé la Société Protectrice des Humains.

 

Dans cette première enquête, L’inspecteur Klebs se trouvera face à un savant fou, maniaque de l’expérimentation, qui mène des expériences pour le moins contestables sur de pauvres petits humains dans des laboratoires...

 

Cet exemplaire unique en son genre -avec sa dédicace de Dirick-, me fait découvrir l'univers que l'auteur a créé. Les animaux ont pris la place des humains, et les humains ont pris la place des animaux. Le monde est à l'envers. Autant vous dire de suite que j'ai trouvé le concept original. Et de cette manière amusante, il permet de montrer les travers de l'homme face aux animaux qu'il possède.

Le dessin n'est pas un dessin enfantin, ni un dessin des années 70 à la Boule et Bill, et c'est un gros point que je donne à Dirick pour le choix du graphisme. En lisant ce premier volume, je n'ai pas eu la mauvaise sensation de lire une vieille BD, mais de feuilleter une bande dessinée qui s'adresse aux petits, aux adolescents et aux adultes aussi.

L'histoire est assez simple, il ne faut pas oublier quel est le public visé, mais bien menée, et je me suis vu aller jusqu'au bout sans ennui.

Un graphisme sympa, une histoire facile à comprendre, et un concept original, en somme c'est une bande dessinée que vous pourrez offrir sans trop vous poser de questions et qui fera en même temps le plaisir des parents.

Enfin, je tiens à ajouter que Dirick à renoncer à ses droits d'auteur pour en faire don à une association qui défend les droits des enfants.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter