Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juin 2014 1 16 /06 /juin /2014 08:28

jusquacequelamortVincent est guide de haute montagne dans le Mercantour. Il vit retranché dans la solitude depuis que sa femme l'a quitté, cinq ans plus tôt, sans aucune explication. Un souvenir toxique, à l'image de l'ancolie, fleur somptueuse dont la brûlure est intolérable. Le seul remède qu'il a trouvé pour dépasser cette trahison est d'entretenir une réputation de Don Juan. Mais lorsqu'une jeune femme plus fragile que les autres se suicide peu après leur rupture, Vincent est sous le choc, et se marginalise encore davantage. Seule Servane, une nouvelle recrue de la gendarmerie fraîchement mutée dans la région, ne lui tourne pas le dos et parvient à pénétrer son univers. Fascinée par la montagne, elle lui demande de l'initier à ce milieu rude mais passionnant. Peu à peu, dans ces grands espaces et cette nature grandiose, les deux êtres solitaires vont se lier d'une amitié profonde... Mais la montagne sait aussi se montrer cruelle : le meilleur ami de Vincent est retrouvé mort au fond d'un ravin. Aux yeux de tous, un accident tragique, banal. Pourtant, le guide refuse de croire qu'il s'agit d'une chute mortelle, d'autant plus qu'il commence à recevoir, au compte-gouttes, de mystérieux messages anonymes semblant vouloir le mettre sur la piste du ou des assassins. Secondé par Servane, Vincent se lance alors dans sa propre enquête, mais il est loin d'imaginer l'horreur de ce qu'ils vont mettre au jour : des secrets qui, peut-être, auraient dû rester enfouis au plus profond de cette vallée d'apparence si paisible...

 

Vincent Lapaz est un guide de montagne dont le meilleur ami décède. Aidé par Servane, une gendarme qui vient d'arriver dans la région pour sa première affectation, ils enquêtent pensant que l'accident n'est peut-être pas involontaire. Sur les traces d'un meurtrier, la montagne va leur dévoiler des secrets inavouables.

Le roman est imposant et il faut attendre plusieurs centaines de pages que l'histoire prenne un rythme satisfaisant. Les deux tiers sont consacrés à du sentimentalisme caché derrière un rideau un peu trop fin de thriller mal dosé. La psychologie des personnages principaux donne l'impression de faire clichés sur clichés, une psychologie de comptoir ui devient à force très agaçante. C'est mielleux et la fin en est le parfait résultat, prévisible et trop... parfait.

Il faut attendre le deuxième tiers du livre pour commencer à avoir de la cadence et le dénouement est prévisible une centaine de pages avant la fin.

Les personnages sont caricaturés presqu'à l'extrême.

Le roman est écrit avec beaucoup de courtes phrases pour essayer de lancer du mouvement, mais l'histoire ne suit pas, et nous nous retrouvons à lire, comment exprimer cette comparaison, un arlequin plus... violent, dans les actes et les sentiments.

Ce roman est en somme assez décevant d'autant qu'il a été acheté à cause du bandeau promotionnelle qui vantait son prix. Finalement, on se retrouve loin du compte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter