Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 08:27

blueberry.jpgBlueberry est affecté à Fort Navajo. En cours de chemin il rencontre le Lieutenant Graig et ils tombent sur le ranch des Stanton complètement calcinée et jonchée des cadavres de ses habitants. Tout porte à croire qu'il s'agit d'un coup des indiens et le Lieutenant Graig décide de suivre leur piste pour délivrer le fils Stanton qui est entre leurs mains. Blueberry va devoir manoeuvrer entre l'inconscience de Graig et la haine des Indiens qui anime le commandant Bascom, bras droit du Colonel Dickson à Fort Navajo. Quand un rattle-snake entre dans la partie, tout se complique...

 

Blueberry01p.jpgCe premier tome de Blueberry installe, comme tout bon premier opus d'une nouvelle série, les personnages et les décors. Nous voici donc dans un pur western aux côtés d'un lieutenant bagarreur mais au gros coeur. Blueberry est une bande dessinée qui raconte la vie dans l'ouest am éricain, avec ses habitants, les indiens, et les colons américains, les civils comme les militaires. On apprend que chaque album a été travaillé pour essayer d'y relater des faits réels qui se sont déroulés. Les auteurs nous propose de l'aventure donc, mais avec un fonds documentaire étudié.
L'histoire donc ne se termine pas dès le premier album, mais va se poursuivre telle une saga dans la série. Blueberry est envoyé à Fort Navajo et va se confronter à la bêtise d'un gradé raciste, obtus, qui hait les indiens. Arrivera t-il à l'arrêter à temps, avant qu'une nouvelle guerre éclate ?
Le dessin, malgré les cinquante ans qui nous séparent de ce premier album, est réaliste et travaillé. Les couleurs, un peu passée, mettent en avant la cinématique choisie par les auteurs. Nous avons le plaisir de découvrir une bande dessinée utilisant des techniques de cinéma pour mettre un rythme et garder le lecteur jusqu'à la dernière page.
Blueberry est une bande dessinée sérieuse qui n'a malheureusement pas eu le même succès qu'un concurrent, plus abordable, Lucky Luke. C'est avec plaisir que vous découvrirez ou redécouvrirez cette série, même si le graphisme para ît vieillot. Un petit atout non négligeable, la couverture, signée par un autre dessinateur, est magnifique et devrait largement vous convaincre d'ouvrir ce premier épisode d'un très bon western.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter