Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 08:10

bilboBilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug.

 

Bilbo le hobbit... une de mes lectures préférées de mon adolescence. L'adaptation au cinéma m'a donné envie de redécouvrir le roman originale, et une nouvelle fois, je n'ai pas été déçu.
Bilbo le hobbit est un roman de fantasy avec de l'aventure, des combats, de la peur, de la magie. Thorin, un nain descendant du Roi sous la montagne monte une expédition pour récupérer son trône, volé par Smaug le dragon. Gandalf réunit cette troupe de nains chez Bilbo, un hobbit, une sorte de semi-homme. Bilbo est un être gentil, qui souhaite vivre paisiblement, loin de toute agitation. Mais Gandalf le magicien reconnaît en lui potentiel énorme.
Comment un être d'une race pacifiste, sans valeur au combat ni dans la magie, va changer la face du monde, par son grand coeur ?
Bilbo le hobbit, c'est le commencement du Seigneur des Anneaux, parce que sans Bilbo, il n'y a pas d'anneau, pas de dragon tué, pas de communauté de l'anneau...
Le roman est écrit de manière presque enfantine, ce qui explique pourquoi il a été classé pendant longtemps dans la littérature jeunesse, mais il ne faut pas s'y méprendre. Autant Bilbo est facile et rapide à lire, autant le SdA est plus compliqué et complexe. L'écriture de Tolkien est à la mesure de l'être dont il raconte l'histoire, simple et au coeur énorme. Mais malgré ce style enfantin, il reste des nains se battant contre des gobelins, du sang et des armes qui s'entrechoquent, des morts et des cadavres pourrissants, un dragon horrible tuant femmes et enfants...
Le roman est court, comparé au SdA, mais bien rempli, puisque la troupe n'a pas de répit tout au long du récit. Il n'existe aucune lourdeur ni longueur dans le récit, faisant de cette histoire une quête passionnante pleine d'actions et de rebondissements.
Bilbo le hobbit, c'est un être presque insignifiant qui change la face du monde. L'un des meilleurs romans de fantasy jamais écrit, à lire absolument...

Partager cet article

Repost 0
Published by Skritt - dans Fantasy
commenter cet article

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter