Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 14:10

barracuda.gifPas de pitié. Pour personne. Jamais.

 

À bord du Barracuda, les hommes de Blackdog affûtent lames et grappins en vue d’un abordage juteux ! La routine pour Raffy, le fi ls de Blackdog, qui a déjà fait couler beaucoup de sang pour son jeune âge. Pour Emilio et Maria, jeunes nobles espagnols, le choc est plus brutal. Vendus comme esclaves à Puerto Blanco, ils se font en outre dérober la carte qui mène au diamant du Kashar, le plus gros du monde, connu pour n’avoir jamais entraîné que mort et désolation dans son sillage ! Il en faut plus pour décourager les pirates du Barracuda, qui savent que butin rime souvent avec destin... « Pas de pitié ! Pour personne... jamais ! » La maxime de Raffy résume parfaitement cet univers où l’on paye souvent la liberté de sa vie. Jean Dufaux et Jérémy y ont trouvé le contexte idéal pour cette nouvelle série, fresque sanglante articulée autour des destins croisés de ces trois adolescents.

 

barracuda1-p.jpgUn thème qui m'attire plus que n'importe quel autre, c'est celui de la piraterie. C'est donc tout naturellement que je me suis penché sur cette magnifique couverture pour découvrir que j'avais sous les yeux une bande dessinée traitant de ce thème que j'affectionne. Il m'a suffit de feuilleter cet album pour que je n'hésite pas à passer à la caisse accompagné de ce Barracuda.

Le dessin est superbe, bourré de détails. Les personnages sont d'un réalisme frappant. La vie marine, et plus particulièrement celle d'un pirate qui se bat souvent pour piller les autres navires, laisse des traces sur les visages. Cicatrices, rides, boutons, chicots... des personnages au facies effrayant.

Ensuite, les couleurs sont magnifiques. C'est un travail d'une très grande qualité. De nuit comme de jour, sous une lumière tamisée ou en plein soleil, l'ambiance est ici très importante et rien n'a été bâclé pour le plaisir du lecteur.

Le scénario est bien mené, et une fois n'est pas coutume, on a droit à plus de 48 pages. On entre dans l'histoire immédiatement, et c'est à un rythme soutenu que l'on arrive à la dernière planche avec une envie irrésistible de connaître la suite.

Une très bonne bande dessinée que vous vous devrez de lire si vous êtes amateur de belles images et d'une histoire qui tient la route.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Skritt 15/06/2011 19:42


Je l'ai vu la dernière fois à la librairie mais j'ai opté pour des Tintin... La prochaine fois...


Sly 15/06/2011 14:30


Toi qui aime la piraterie, je m'étonne de ne pas avoir trouvé Long John Silver sur ce blog... Pas sérieux tout ca ! :D


Sly 15/06/2011 14:28


Un gros coup de coeur pour cette BD.
Vivement le deuxième tome !!


Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter