Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 08:59

adieu-la-vie-adieu-l-amourMathieu de Chaudenac est un jeune aristocrate que tout prépare à une vie de hobereau dans son Périgord natal et, en 1914, à un engagement aveugle d’officier patriote.
Confronté aux mutins lors de circonstances particulièrement dramatiques, un choix cornélien va s’imposer à lui.
Va-t-il accepter de dire au revoir à la vie ? À l’amour de la femme qu’il aime ?

 

Avant de commencer ce partenariat, je tiens à remercier les Editions Kyklos pour ce partenariat.

Début du siècle dernier, dans le Périgord, Mathieu, Baron, tombe amoureux d'une jeune fille, Maria, d'origine espagnole. La guerre éclate, la grande guerre, celle des tranchées, celle des poilus. Mathieu est envoyé au front. Maria avorte dans la clandestinité.

Le roman nous conte les sentiments les plus honnêtes, les plus profonds. Mais l'homme, dans sa bêtise la plus crasse, essaye de briser cet amour par la condition sociale, la nationalité, la religion et la guerre.

On y voit un amour de jeunes gens, prêts à tout pour vivre ensemble, mais aussi un amour fraternelle entre deux soldats, l'un officier, l'autre simple fantassin, et l'amour familial, entre un père et sa fille, un Baron et un jeune garçon qu'il considère presque comme son fils.

C'est aussi la guerre, la der des der. La guerre qui devait durer trois mois, qui se traîne pendant quatre ans et tue des millions de gens. La guerre dans toutes sa bêtise avec ses charges absurdes, ses exécutions, ses rivalités.

L'histoire est poignante, les personnages sont attachants. A aucun moment, nous n'avons de la haine envers l'un d'eux, même si les actes ne sont pas compréhensibles, mais les circonstances sont atténuantes. Mathieu est réel, complexe, vivant.

L'écriture est fluide, facile à lire, mais en même temps l'auteur utilise un langage suffisamment soutenu.

Ce roman est beau, il offre un hommage à ces hommes morts pour la patrie et qui parsèment de leur nom les monuments des petites et grandes places. Il est un hommage aussi à l'amour, quel qu'il soit. Ce roman mérite de rencontrer le succès. C'est un magnifique moment de lecture et d'émotions.

Je remercie les Editions Kyklos pour ce partenariat.

---

Kyblos

Partager cet article

Repost 0
Published by Skritt - dans Fiction
commenter cet article

commentaires

Les lectures du moment

Le silence des agneaux
Thomas Harris
lesilencedesagneaux.jpg

Les sites à visiter